Et si on explorait le côté obscur de l’argent ?

Pourquoi Dieu n’a pas fait de ma fille une petite surdouée qui sait lire à 3 ans… toute seule… sans sa maman ? J’en peux plus de me taper pour la 108ᵉ fois Peppa Pig va à la piscine, L’anniversaire d’Arthur ou encore Léo le souriceau ne veut pas dormir. Quelle torture, my god ! Heureusement parmi tous ses livres, il y en a un qui sort du lot. C’est celui-ci :

L’histoire du petit Ted qui, dans l’obscurité de sa chambre, s’imagine et entend mille et une choses bizarres et effrayantes l’empêchant de s’endormir. Heureusement, il a une lampe qu’il dégaine pour éclairer tous les recoins et il s’aperçoit que ce n’est finalement que le chien, le chat, un jouet ou un doudou … rien de franchement flippant quoi !

Au-delà du côté ludique et interactif, j’adore ce livre parce que Ted me rappelle que mes peurs se dissipent lorsque je porte la lumière sur elles. Quand je vois clairement l’origine de mes peurs, je n’ai plus à m’imaginer des scénarios catastrophes et apocalyptique à m’en rendre insomniaque.

L’argent est souvent source de stress et génère énormément d’anxiété chez de nombreuses femmes entrepreneuses. Peur d’être jugée pour des tarifs trop chers, peur de ne pas performer pour ce qu’on te paie, peur qu’on te dise « non », peur qu’on te demande un remboursement, peur d’avoir à te justifier, etc. On est bombardées de croyances obscures et limitantes qui nous emprisonnent et nous empêchent de vivre pleinement de notre activité. Et parce qu’on a la pétoche de les affronter, on va préférer se planquer sous une épaisse couette quitte à mourir de chaud et d’asphyxie !

My dear, prenons toutes exemple sur Ted. Mettons la lumière sur nos peurs et on verra que ce n’est pas si effrayant que ça. Qui sait, tu t’apercevras peut-être que ta peur de ne pas performer pour ce qu’on te paie est liée à la fois où ta mère avait refusé ton argent de poche parce que tu n’avais pas correctement fait ton lit (et malheur, tu n’as pas pu t’acheter le numéro de Pif Gadget cette semaine-là). Aujourd’hui, tu n’es plus une petite fille de 8 ans qui ne sait pas plier les angles de son drap (mais qui fait ça en vrai ?). Tu es une adulte responsable et tu connais ton sujet comme ta poche. La peur et l’obscurité ne peuvent plus exister quand elles sont exposées à la lumière.

Alors va, relaxe-toi et ne les laisse plus t’empêcher de dormir la nuit !

Je serais trop curieuse de savoir quelle peur t’empêche de dormir la nuit. Lorsque tu mets la lumière dessus, que trouves-tu ? Dis-moi tout en commentaires !

author-sign

T'en penses quoi de cet article ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *